L’enseignement en français, en Roumanie

Dans le système éducatif roumain, la langue française conserve, de nos jours encore, une place spéciale. L’étude du français se propose de remplir une mission importante, à savoir de maintenir la tradition francophone en Roumanie.

Les données statistiques prouvent que le français reste un élément fondamental de la formation culturelle des jeunes roumains, au niveau préuniversitaire et supérieur.

A l’heure actuelle, un important nombre de jeunes de Roumanie apprennent le français en qualité de première ou deuxième langue étrangère, l’enseignement bilingue s’étant développé dans 63 lycées du pays. La Roumanie compte plus de 10.000 enseignants de français, réunis dans l’Association des Professeurs de Français, avec ses 13 filiales. Il y a quelque 1,5 millions d’élèves qui apprennent le français. Pour ce qui est de l’enseignement universitaire, il y a déjà plusieurs filières francophones et bien plus de 300 partenariats en train de regrouper des institutions d’enseignement supérieur de Roumanie et de l’étranger, contribuant ainsi à une puissante mobilité internationale. A cela s’ajoute un nombre significatif d’étudiants des sections de langue française et une bonne vingtaine d’universités titulaires ou associées à l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).

L’importance accordée à l’étude du français en Roumanie se manifeste également par la présence de 4 instituts et centres culturels français (situés à Bucarest, Cluj-Napoca, Jassy et Timisoara), ainsi que de 5 filiales de « l’Alliance Française », à Braşov, Constanţa, Medgidia, Ploieşti et Piteşti.