Conférences de presse

Déclaration de presse

Speaker: 
Andrei Marga, Ministre des Affaires étrangères
Date: 
07/03/12
Location: 
siège du MAE

Les évolutions de date récente, de la scène politique roumaine, sont l’expression de l’exercice démocratique parlementaire et ne font que remettre le fonctionnement des institutions représentatives de l’Etat roumain de droit à l’intérieur des normes constitutionnelles. Ces évolutions ont lieu à l’intérieur, donc, du fonctionnement démocratique du Parlement.

Au cours des débats politiques, on n’a pas mis en discussion l’indépendance des institutions, mais on a appliqué la lettre et l’esprit de la loi spécifique de pareilles situations. Il s’agit de l’établissement d’un lien direct entre la nouvelle majorité parlementaire et la structure de direction des deux chambres du Parlement, aux termes des leurs règlements. La configuration politique au Sénat et à la Chambre des Députés se trouve à la base de l’installation du nouvel exécutif et une nouvelle distribution de la représentation politique au forum législatif doit, naturellement, se refléter aussi dans la direction du Parlement.

L’indépendance de la Justice n’a pas été et n’est non plus mise en question. De même, la coalition gouvernementale actuelle ne s’est aucunement proposée d’affecter le fonctionnement de la Cour Constitutionnelle ou de révoquer ses juges.

La Roumanie reste profondément attachée aux valeurs démocratiques qui se trouvent à la base de son appartenance à l’Union Européenne et à l’OTAN. La démocratie roumaine est ainsi suffisamment mûre pour gérer, de manière responsable et avec sagesse, les problèmes inhérents du processus d’expression des rapports avec une réalité politique dynamique.