Conférences de presse

Déclarations de presse du secrétaire George Ciamba au sujet des déclarations publiques faites par des officiels hongrois à l'école d'été de Baile Tusnad

Date: 
07/24/13

« J'ai pris note, avec surprise, des déclarations faites par plusieurs officiels hongrois, dans le contexte de l'Ecole d'été de Baile Tusnad et considérons qu'il s'agit d'une immixtion dans un processus démocratique, légitime et souverain de Roumanie. Ces immixtions sont susceptibles de transgresser l'esprit du Partenariat stratégique roumano-hongrois pour l'Europe, au XXIe siècle. La prise de décisions à l'égard de l'organisation administrative du territoire de Roumanie est un droit souverain, impliquant, dans le débat, de manière transparente, tant des acteurs institutionnels que des représentants de la société civile roumaine, indifféremment de leur appartenance ethnique. Je me sens tenu de rappeler que les mesures de réorganisation administrative du territoire de Roumanie sont compatibles avec les normes internationales, l'adoption de pareilles mesures étant pleinement conforme aux obligations internationales assumées par la Roumanie, à travers les traités qu'elle a signés. Les mesures initiées par les autorités roumaines – aux termes de la bonne gouvernance – ne reposent pas sur des raisons de nature ethnique et ne sont aucunement promues pour affecter les droits et libertés garantis des personnes appartenant aux minorités nationales, dont le respect a été assumé par l'Etat roumain, au plan international, en qualité notamment de membre de l'Union Européenne.

Les raisons mises à la base du démarrage du processus de réforme administrative ont eu, comme unique fondement, la nécessité de réduire les disparités de développement économique entre la Roumanie et les autres Etats membres de l'UE, ce qui revient à dire qu'il s'agit d'un processus qui vise la consolidation de la performance de la Roumanie en tant qu'Etat membre de l'Union Européenne.

Je ne saurais oublier de constater que les travaux de l'Ecole d'été de Baile Tusnad ressemblent bien à une réunion du gouvernement de Hongrie, organisée cette fois-ci en Roumanie, et cela tant par la participation gouvernementale substantielle que par le fond des problèmes abordés, centrés sur la promotion de la politique nationale de Hongrie, par rapport à la minorité hongroise, de Roumanie notamment. Ces déclarations dépassent déjà considérablement les limites du cadre politique et juridique de la relation bilatérale, tout comme l'ensemble des engagements assumés en commun avec la partie hongroise, au cours du dialogue diplomatique entretenu ces derniers mois et dont les idées ont récemment été réitérées, à l'usage de la partie hongroise ».