Centre de presse

Participation du ministre Teodor Meleșcanu à la réunion du CAE

Type: 
Communiqué
Date: 
03/06/17

Le ministre des Affaires étrangères,  Teodor Meleșcanu, a participé aujourd'hui, le 6 mars 2017, à la réunion du Conseil des affaires étrangères (CAE), qui a eu lieu à Bruxelles.

Les discussions des ministres européens des Affaires étrangères ont visé principalement: La politique de sécurité et de défense commune, la migration, les Balkans occidentaux et le processus de paix au Moyen-Orient.

Dans le format commun des ministres des Affaires étrangères et des ministres de la Défense on a adopté des conclusions du Conseil concernant l'avancement du processus de mise en œuvre du plan dans le domaine de la sécurité et de la défense, respectivement des autres documents programmatiques en conformité à stratégie globale de l'UE, en conformité avec les directions établies lors des Conseils de affaires étrangères du novembre et du décembre 2016, respectivement des décisions du Conseil européen du décembre 2016. On a mis en évidence le soutien de tous les États membres au renforcement de la dimension e sécurité et de défense de l'UE, y compris par une coopération plus étroite dans le domaine de la planification de la défense, de l'identification de modalités plus cohérentes de gestion des missions militaires avec mandat non exécutif et de l'avancement du plan de développement des capabilités.

Dans son discours, le ministre des Affaires étrangères Teodor Meleșcanu a exprimé le soutien de la Roumanie en faveur du profile de l'UE en tant qu'acteur global, y compris par le renforcement de la dimension de défense, tout en soulignant la nécessité d'une étroite coordination avec l'OTAN, en vue d'identifier la valeur ajoutée, de dynamiser les synergies et d'éviter les superpositions.   

La haute représentante et vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, a fait référence au partenariat transatlantique à la suite de la visite récente rendu à Washington, mais aussi aux évolutions du dossier de Syrie, y compris dans la perspective de la prochaine conférence de Bruxelles et de la rédaction d'un nouvelle stratégie de l'UE.

Les discussions sur les Balkans occidentaux ont mis en évidence le soutien à la perspective européenne de la région, la nécessité de la poursuite des réformes et de la gestion plus efficace des défis transfrontaliers, à côté des partenaires. Dans son discours, l'officiel roumain a salué l'implication de la haute représentante et vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, dans des dossiers sensibles comme le dialogue Belgrade - Pristina, tout en mettant en évidence l'importance du renforcement de la résilience et du maintien de la stabilité et de la sécurité dans la région. Il a souligné la nécessite que l'UE mette davantage l'accent sur la coopération régionale, par le biais de projets concrets dans des domaines tels que; l'énergie, le transport, l'infrastructure, tout en offrant comme exemple l'organisation, le mois de septembre, à Bucarest, à côté de la Commission européenne, d'une réunion ministérielle portant sur la connectivité énergétique  - CESEC. Le ministre a souligné aussi l'importance de soutenir les États candidats et potentiellement candidats à la poursuite de la mise en œuvre des réformes et au maintien des engagements pour le parcours européen.

La haute représentante et vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, a présenté brièvement l'état de la mise en œuvre des décisions du sommet de Malte sur le sujet de la dimension extérieure de la migration.

Les ministres ont eu un échange de vues sur le processus de paix dans le Moyen-Orient, occasion avec laquelle la Roumanie a souligné l'importance de maintenir le dialogue de l'UE avec les deux parties.

Lors du déjeuner de travail, les ministres européens des Affaires étrangères ont discuté sur la relation UE-Égypte, dans la présence de son homologue égyptien, Sameh Shoukry, occasion avec laquelle le ministre Teodor Meleșcanu s'est prononcé en faveur du renforcement du partenariat bilatéral dans toutes ses dimensions, partant de la tradition des relations et du rôle fondamental de l'Égypte en ce qui concerne l'assurance de la paix, de la sécurité et de la stabilité de l'entier Moyen-Orient et de la région de l'Afrique du Nord.