L’Alliance des civilisations

L'ancien Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a annoncé, le 14 juillet 2005, l'initiative portant sur la création d’une « Alliance des civilisations », qui vise à mobiliser une action concertée au niveau mondial afin de lutter contre les préjugés et les divisions entre les cultures et les religions (avec référence spéciale à celles islamique et occidentale) et de définir un modèle de compréhension et de respect mutuel.

L'initiative du Secrétaire général (SG), coparrainée par l'Espagne et la Turquie, a son origine dans la proposition présentée par le Premier ministre espagnol José Luis Rodríguez Zapatero, en septembre 2004, lors de la 59e session de l’Assemblée générale de l'ONU.

 

Cadre institutionnel

Le 26 avril 2007, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a nommé l'ancien président portugais Jorge Sampaio, en tant que Haut Représentant pour l'Alliance des civilisations. En février 2013 Nassir Abdulaziz Al-Nasser (Qatar), ex-Président de la 66e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, succède à Jorge Sampaio.

L'Alliance des civilisations est soutenue par un Groupe d’Amis, structure informelle constitué à présent par plus de 130 pays et organisations internationales, y compris les États membres de l’Union Européenne et la Commission européenne.

Les activités de l'Alliance des civilisations sont assistées par un Secrétariat, qui fonctionne dans le siège de l'ONU à New York.

 

La participation de la Roumanie aux activités de l’Alliance des Civilisations de l’Organisation des nations Unies (ACONU)

Entre 2013-2014, la Roumanie a intensifié sa participation au processus de renforcement de la dimension politique de l’Alliance des Civilisations.

En 2014, l’activité de la Roumanie dans le cadre de l’ACONU a été marquée par l’adoption, au niveau du Premier ministre, du 3ème Plan cadre national de l’UNAOC, pour la période 2014-2016. Le document définit les domaines du dialogue interculturel, de la jeunesse et de la migration, en tant que domaines prioritaires de  l’activité déroulée sous les auspices de l’ACONU. Le développement de l’activité de l’ACONU en Europe Centrale et Orientale représente une importante direction d’action inscrite dans le Plan national.

En avril 2014, la Roumanie a participé à la Conférence préparatoire du VI ème Forum Global de l’Alliance des Civilisations de l’ONU (ACONU) et à la réunion Annuelle des Coordonnateurs nationaux de l’ACONU (Doha, 29-30 avril 2014). Les résultats de la Conférence, exprimés par l’adoption de la Déclaration de Doha, ont marqué l’accroissement de l’implication de la Roumanie dans les actions déroulées par l’ACONU dans le cadre de la stratégie régionale qui vise l’Europe de Sud-Est et la région du Danube.

La participation substantielle de la Roumanie aux activités de l’ACONU a été confirmé par la participation de la délégation roumaine, dont le chef a été le secrétaire d’état pour les affaires globales, madame Carmen Burlacu, au VI ème Forum de l’Alliance des Civilisations (Bali, 29-30 aout 2014).  En tant que Etat membre de l’Union Européenne, la Roumanie a participé de manière active aux consultations avec les autres Eats membres de l’ACONU, organisées sur des thèmes reliés à la problématique du système de l’ONU, tout en ayant une contribution constructive à la définition des positions de l’UE et à leur promotion dans le cadre de l’Alliance, prenant en compte son expérience et ses propres priorités nationales.

En 2015 et 2016, Roumanie a continue le procesus de consolidation politique de l’Alliance de Civilisations. En 2015, le Forum Educationel Asia-Europe, celebrant 60 annes de l’admision de Roumanie en UNESCO,  a ete inclus dans le Plan National pour Roumanie de l’Alliance de Civilisations. En 2016, une delegation de MAE roumain a participe a la VII Forum Global de l’Alliance de Civilisations (Baku, 26-27 Avril 2016).