Coopération régionale

L’Asie Centrale

La politique de la Roumanie vis-à-vis l’Asie Centrale s’inscrit dans l’ensemble des politiques de l’UE définies aux termes de la Stratégie avancée en 2007. Les objectifs stratégiques déclarés de l’Union Européenne par rapport à cette région visent essentiellement à promouvoir « la sécurité et la stabilité » de celle-ci, afin de favoriser la création d’une Asie Centrale démocratique et prospère du point de vue économique. La Roumanie facilite, dans le contexte, le rapprochement de l’Asie Centrale à l’UE, à la suite des efforts de démocratisation et de consolidation du dialogue concernant la coopération régionale.

Du point de vue de la Roumanie, l’Asie Centrale représente un marché important pour la production industrielle (bien qu’il persiste encore certains problèmes, y compris l’écart, les modalités de payement, la concurrence de la part de la Chine), ainsi que pour le know-how roumain dans les secteurs des hydrocarbures, des instruments de forage ou de l’augmentation foncière.

Le dialogue politique avec les pays de la région se focalise particulièrement sur la sécurité globale et l’énergie, étant donné la proximité du théâtre d’opérations en Afghanistan, la présence dans la région des acteurs globaux, la persistance de certains conflits gelés, ainsi que la concurrence pour les ressources.

Dans le domaine culturel et éducationnel, il y a déjà une tradition d’offrir des bourses aux étudiants d’Asie Centrale. À présent, environ 20 jeunes de Turkménistan ou Kazakhstan sont attendus chaque année pour faire des études dans les institutions d’enseignement supérieur de Roumanie.