L’activité et la participation de la Roumanie dans les instances de la Francophonie

En 1998, se déroule à Bucarest la XIIe session de la Conférence ministérielle de la Francophonie, qui décide de doter la Francophonie institutionnelle d’une nouvelle dénomination : l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

En 2006, Bucarest a accueilli le XIe Sommet de la Francophonie, qui a eu comme thème « Les technologies de l’information dans l’éducation ». Le thème répondait aux préoccupations prioritaires de l’OIF et de la Roumanie concernant l'amélioration de la qualité de l’enseignement par la modernisation des systèmes éducatifs et des méthodes pédagogiques.

C’était pour la première fois que la Roumanie était l’hôte d’un événement d’une telle envergure – réunissant 36 chefs d’Etat et de gouvernement, 25 ministres des Affaires étrangères, 11 ministres de la Culture et de la Francophonie. C’était également pour la première fois qu’un pays de l’Europe centrale et de sud-est abritait le Sommet de la Francophonie.

Du point de vue médiatique, la Conférence de haut niveau a placé la Roumanie au centre de l’attention internationale, tout en mettant en évidence son engagement ferme pour la promotion des valeurs francophones : le respect des droits de l’Homme et de l’Etat de droit, des principes de la diversité culturelle, de la solidarité et de la démocratie.

Pour la Déclaration du Sommet de Bucarest, cliquez sur le lien suivant :
http://www.francophonie.org/IMG/pdf/adhesion_bucarest_2006.pdf.

En avril 2008, Bucarest a hébergé la Réunion des Correspondants nationaux pour la Francophonie de l’Europe centrale et orientale et en juin 2008 la Réunion des Réseaux institutionnelles de la Francophonie, ce dernier événement organisé en collaboration avec l’OIF.

En octobre 2008, la XIIème Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement ayant le français en partage (Québec, 17-19 octobre) a représenté pour la Roumanie une occasion excellente de consolider son statut de membre actif et responsable de la Francophonie. A la fin d’un mandat de succès, la Roumanie a cédé la présidence du Sommet au pays hôte, le Canada.

En 2009, la Roumanie a assumé la présidence de la Commission sur les adhésions et les modifications de statut du Conseil Permanent de la Francophonie (CPF). La Commission est appelée à faire des recommandations et à analyser les dossiers de candidature des Etats qui souhaitent devenir membres de l’OIF.

En décembre 2009, la Roumanie a participé à la 25e session de la Conférence Ministérielle de la Francophonie (Paris), qui a adopté une nouvelle programmation destinée à orienter l’action de l’Organisation internationale de la Francophonie pour la période 2010-2013.

En 2010 la Roumanie a participé au XIIIème Sommet de la Francophonie (22 au 24 octobre 2010 à Montreux, Suisse) .

En 2012, la Roumanie a participé  au XIVème Sommet de Kinshasa.

A l’occasion du XVème Sommet de la Francophonie - Dakar, novembre 2014 - les chefs d’Etat et de gouvernement ont adopté la Déclaration de Dakar, la nouvelle programmation de l’OIF et la stratégie à moyen terme (2015-2018); un nouveau Secrétaire général de la Francophonie a été élu.

Nous avons salué la thématique choisie pour le Sommet de Dakar : « Femmes et jeunes en Francophonie : Vecteurs de paix, Acteurs du développement ». Il est important de mettre l’accent sur les nouvelles priorités de la Francophonie, telles les jeunes et la dimension économique de la Francophonie, avec un intérêt spécial pour le développement durable.

Le Sommet a représenté une bonne opportunité pour réitérer la volonté commune des facteurs politiques des pays francophones concernant le renforcement de la capacité de l’OIF de réagir, conjointement avec d’autres organisations internationales, aux multiples défis globaux du monde contemporain. Il est aussi à retenir l’engagement politique de mettre en œuvre effectivement, au plan national, les principes et les projets de la Francophonie.

Les 19 et 20 février 2015 a eu lieu, à Bucarest, la Réunion régionale pour l’Europe centrale et orientale (ECO), ayant pour but l’élaboration d’un Plan régional d’action pour l’ECO, avec la participation des Correspondants nationaux pour la Francophonie des 6 pays de la région, membres de l’OIF (Albanie, Arménie, Bulgarie, Ex-République Yougoslave de Macédoine, Moldavie et Roumanie).  C’est la première réunion régionale de suivi des décisions du Sommet de Dakar (2014), de la série de réunions envisagées pour la mise en œuvre de la nouvelle programmation de l’OIF (2015-2018). La Roumanie exerce à présent la présidence du Réseau des Correspondants nationaux de la Francophonie pour  l’Europe centrale et orientale.