Les bourses « Eugène Ionesco »

A l'occasion du sommet de la Francophonie de Bucarest, le gouvernement roumain décidait de la création du programme des bourses « Eugène Ionesco ».

Il s'agit d'un programme d'études doctorales et de recherches post-doctorat, destiné aux chercheurs francophones inscrits aux universités membres de l'Agence Universitaire de la Francophonie.

Les candidatures provenant des pays du sud de la francophonie sont prises en considération prioritairement, sachant que le but du programme est de contribuer au développement durable de cette région de l'espace francophone. Les boursiers bénéficient d'un stage de 3 mois, au minimum, à 10 mois au maximum, dans plus de 20 institutions roumaines d'enseignement supérieur, reconnues pour leur excellence dans des domaines des plus divers. Ces bourses sont allouées à des aires disciplinaires d'intérêt pour les universités roumaines et qui sont également considérées prioritaires dans les pays d'origine des candidats. L'attribution des bourses observe ainsi un double critère: la qualité scientifique et l'opportunité de la candidature, pour le développement de la région d'origine du candidat et le progrès de la recherche dans les universités roumaines.

Les bourses sont une matérialisation de l'article 35 de la Déclaration de Bucarest, adoptée lors du XIe sommet de la Francophonie, qui se rapporte à l'implication des autorités dans le développement d'un réseau universitaire francophone en Europe centrale et de l'est. Le programme, géré par le ministère des Affaires étrangères de Roumanie et l'Agence Universitaire de la Francophonie, a dès le début enregistré un succès réel. La gestion effective des bourses est coordonnée par l'Agence Universitaire de la Francophonie, dont l'expérience, dans ce genre de programmes, est reconnue au plan international.

La Roumanie soutient ainsi une utilisation centralisée et pragmatique des ressources universitaires d'Europe centrale et de l'est, sur la base de l'expertise de l'Agence Universitaire de la Francophonie.