Ministère des Affaires Etrangères

 
 

Accueil

Le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a participé au dernier événement de la Présidence roumaine du Conseil de l’UE sous sa dimension parlementaire

Type: 
Communiqué
Date: 
06/24/19

Le Ministre délégué aux Affaires européennes, George Ciamba, a prononcé aujourd’hui, le 24 juin 2019, un discours à l’occasion de la Conférence des organes spécialisés dans les affaires communautaires et européennes (COSAC), l’événement final de la dimension parlementaire de la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, déroulé en présence de la Première ministre de la Roumanie, Viorica Dăncilă.

En début d’intervention, le ministre George Ciamba a remercié le Parlement de la Roumanie, surtout ses Commissions des affaires européennes pour leur engagement constant et substantiel dans le bon déroulement du mandat de la Roumanie à la Présidence du Conseil de l’UE. Il a également remercié le Parlement européen, un partenaire de dialogue honnête, qui a permis l’avancement des priorités de la Présidence roumaine.

En présence des presque 1000 délégués, le ministre George Ciamba a présenté les réussites de la première Présidence roumaine du Conseil de l’UE, une preuve de l’attachement de la Roumanie au projet européen.

 « Les résultats montrent que la Roumanie a agi, en tant que Présidence, de façon efficace et pragmatique, qu’elle a réussi à calibrer de manière adéquate les objectifs, les ressources et les efforts, qu’elle a fait preuve de courage et de cohérence, respectant les limites des compétences traditionnelles d’une Présidence du Conseil. C’est une reconfirmation du fait que la Roumanie apporte, sans aucun doute, une valeur ajoutée au projet européen, que la Roumanie continue à agir dans le sens de la consolidation de l’Union européenne et de l’unité et cohésion de ses États membres », a transmis le ministre Ciamba.

Grâce à la capacité de construire une majorité qualifiée, la Roumanie a réussi à trouver des accords importants pour l’adoption des règlements qui se trouvaient en attente depuis longtemps. Le ministre George Ciamba a donné l’exemple de l’adoption de la Directive sur le gaz. Le responsable roumain a également mis en évidence les efforts de la Présidence roumaine pour améliorer la législation électorale afin de prévenir l’utilisation abusive par les partis politiques européens ou par des fondations des données à caractère personnel de même que son engagement total pour lutter contre le phénomène de désinformation et les fausses nouvelles.

Le Ministre délégué aux Affaires européennes a montré que la Présidence roumaine du Conseil de l’UE s’inscrit nettement dans la réalité, s’adaptant aux défis actuels. Il a mentionné dans son discours les efforts faits pour lancer le dialogue sur la création d’une industrie européenne forte, basée sur les technologies d’intelligence artificielle. La Roumanie a contribué à faciliter le processus de réflexion sur le prochain système énergétique européen, mais aussi à l’établissement d’un dialogue constant et cohérent pour le développement d’une vision commune au niveau de l’UE sur le changement climatique.

Le mandat de six mois de la Roumanie n’a pas manqué de défis. Le ministre George Ciamba a rappelé que la Présidence a agi en tant que médiateur impartial, en gardant sa « réserve de neutralité ». Cette approche a aidé à la gestion du dossier Brexit, par la clôture de 14 propositions législatives, avec le rôle de limiter l’effet dévastateur d’un retrait du Royaume Uni sans accord. Il a souligné le rôle de la Présidence roumaine à trouver le compromis nécessaire pour l’avancement des discussions portant sur le prochain budget de l’Union européenne et à obtenir, par des efforts diplomatiques constants, des conclusions sur l’élargissement de l’Union européenne.

 « Au-delà du mandat à la Présidence du Conseil de l’UEla Roumanie restera engagée pour que cet objectif soit concrétisé et nous comptons sur une évaluation stratégique et orientée vers l’avenir, pour l’ouverture des négociations d’adhésion de ces deux États – la République de Macédoine du Nord et l’Albanie – pendant l’automne de cette année », a conclu le ministre.