La Roumanie et l’ONU

La reforme du Conseil de Securite des Nations Unies

Le Conseil de sécurité des Nations Unies (CS) représente l`organ de l`ONU qui, conformément à la Charte des Nations Unies, est le principal responsable du maintien de la paix et de la sécurité internationales.  

Au début, le Conseil était composé de 11 membres (5 permanents et 6 non-permanents). En 1963, la Charte a été amendée pour permettre l’élargissement du Conseil, par l’augmentation du nombre des membres non permanents de 6 à 10. Jusqu’à présent celle-ci a été la seule tentative réussie de changer la composition du Conseil. A ce moment-là, le Conseil est composé de 15 membres, 5 permanents (France, Etats-Unis, Grande Bretagne, Chine, Russie) et 10 non-permanents (élus par l’Assemblée Générale de l’ONU pour un mandat de 2 ans).

Les principaux groups actifs dans le processus de reforme sont les suivants:

1. Le Groupe des 4 (G4), composé du Brésil, d’Allemagne, d’Inde et du Japon. Il a pour but la création de nouveaux sièges de membres, proposant un Conseil composé de 25 membres, dont 6 nouveaux membres permanents (les 4 membres du G4 et 2 pays africains)  et de 4 non-permanents.

2. Le Groupe „Uni pour le consensus” qui réunit, parmi d’autres, l’Italie, l’Argentine, le Pakistan, le Mexique et qui soutient un élargissement dans la catégorie des membres non-permanents et/ou la création d’une nouvelle catégorie de membres semi-permanents.

3. L’Union Africaine (« le consensus d’Ezulwini ») qui demande pour l’Afrique 2 nouveaux sièges permanents avec droit de véto et 2 sièges non-permanents.

4. ACT représente un groupe transrégional de 21 pays qui favorise la nécessité d’une révision des méthodes de travail du Conseil, afin d’accroître la responsabilité de ses membres par rapport aux Etats-membres de l’ONU et d’augmenter la transparence de l’activité dudit organe.

La controverse principale concerne donc le nombre de membres d’un Conseil élargi et aussi la proportion des deux catégories de membres (permanents et non-permanents).

Au niveau de l’ONU ont eu lieu des débats sur 5 thèmes principaux: les catégories des membres, le droit de véto, la dimension de l’élargissement, les méthodes de travail et la relation avec l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Au cours de l'année 2015, a été enregistrée une intensification de l'activité du Groupe de travail pour la réforme CS, réforme présidée par le Représentant permanent de la Jamaïque auprès de l'ONU, l'ambassadeur Courtenay Rattray. Mais une solution de consensus n'a pas été atteinte.

La Roumanie soutient la reforme du Conseil afin d’accroitre sa transparence et son efficience. Un point très important pour la Roumanie est l’augmentation de la représentation du Groupe Est-Européen - dont la Roumanie fait partie – dans le Conseil, traduite par l’allocation d’un siège supplémentaire de membre non-permanent.

Fevrier 2016